Qu’est-ce que le Yoga Nidra ?

Le Yoga Nidra est une pratique magique qui est souvent traduite par « sommeil yogique ». Le sommeil yogique semble plutôt bien, mais qu’est-ce que le Yoga Nidra exactement ?

C’est une pratique intéressante dont les racines remontent à des milliers d’années. Si vous avez déjà eu la chance de faire l’expérience de la pratique, vous savez que les bienfaits du Yoga Nidra sont nombreux et que la pratique est apaisante, restaurative et profondément reposante.

Lisez la suite pour tout savoir sur cette méditation mystique du sommeil yogique et comment la pratiquer correctement.

Qu’est-ce que le Yoga Nidra ?

Cette pratique simple et restaurative est une méditation guidée qui vous plonge dans un état de semi-conscience. Grâce à la définition des intentions, aux analyses corporelles, aux visualisations et à la conscience de la respiration, vous êtes transféré dans un autre monde calme, apaisant et paisible.

On pense que le Yoga Nidra est profondément restaurateur et relaxant pour le système nerveux et aussi reposant et apaisant que le sommeil. On dit qu’une courte pratique du Yoga Nidra est aussi rafraîchissante que des heures de sommeil profond.

Une courte pratique de Yoga Nidra est aussi rafraîchissante que des heures de sommeil profond.

C’est sans aucun doute une pratique puissante, mais c’est aussi l’une des méditations les plus faciles à suivre et à pratiquer régulièrement.

En tant que méditation entièrement guidée, le Yoga Nidra se pratique allongé sur le dos. Cette position de repos vous permet de fluctuer entre des états conscients et semi-conscients, vous déplaçant à travers différentes étapes de conscience.

Via des techniques de relaxation guidées en douceur, le Yoga Nidra vous oblige à ralentir, à vous calmer et inévitablement à vous restaurer.

L’histoire du Yoga Nidra

On dit que le Yoga Nidra est aussi ancien que la pratique du yoga elle-même.

Mentionné pour la première fois dans les Upanishads (anciennes écritures saintes de l’hindouisme et de la philosophie yogique), puis discuté plus tard dans le Mahabharata (le plus long poème épique au monde, qui comprend la Bhagavad Gita), le Yoga Nidra existe sans aucun doute depuis longtemps.

On dit que le gourou vénéré Satyananda Saraswati est l’un des premiers professeurs de yoga modernes qui ont vraiment utilisé la pratique du Yoga Nidra avec ses élèves.

Encore plus moderne, Richard Miller (un professeur de yoga qui a lancé l’idée d’utiliser le yoga comme pratique thérapeutique) a développé la méthode iRest Yoga Nidra comme une adaptation moderne de l’ancienne pratique de méditation du Yoga Nidra.

Sa méthode a été utilisée à travers le monde à diverses fins, notamment pour aider les soldats rentrant chez eux après la guerre avec un trouble de stress post-traumatique (SSPT).

La science derrière le yoga nidra

Yoga Nidra a été étudié scientifiquement avec de nombreux résultats prometteurs qui montrent divers avantages.

Une étude a révélé que le Yoga Nidra se caractérise par un niveau déprimé de désir d’action. L’étude a révélé une diminution du flux sanguin dans les régions préfrontales, cérébelleuses et sous-corticales du cerveau pendant que les sujets pratiquaient le Yoga Nidra. (On pense que ces parties du cerveau sont associées à l’action.)

L’étude a confirmé une augmentation de la libération de dopamine pendant la méditation Yoga Nidra, qui était également associée à l’expérience d’une réduction de la préparation à l’action.

Une autre étude a révélé que le Yoga Nidra augmentait la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), qui est souvent utilisée comme indice de l’équilibre du système nerveux autonome et, par conséquent, est un indicateur fort de la santé globale.

Yoga Nidra a été étudié scientifiquement avec de nombreux résultats prometteurs qui montrent divers avantages.

Une autre étude a mesuré les effets d’une pratique de Yoga Nidra sur l’estime de soi et le niveau de stress des étudiants universitaires. Les résultats ont indiqué que le Yoga Nidra pouvait atténuer les stress de la vie de base et améliorer l’estime de soi globale.

Une autre étude a mesuré l’activité cérébrale pendant le Yoga Nidra et a révélé que les sujets étaient dans un état profondément détendu (semblable à l’état cérébral du sommeil) pendant la pratique. Ce qui est intéressant, c’est que ces résultats ont également révélé que les participants étaient dans des états complètement conscients tout en étant simultanément dans cette relaxation profonde.

D’autres études ont montré que le Yoga Nidra aidait à réduire le stress, à améliorer la gestion de la douleur, à faire face aux agressions sexuelles, à réduire les rechutes de toxicomanie, etc.

Suivez ces 7 étapes pour pratiquer le Yoga Nidra :

une femme asiatique se reposant après avoir fait un exercice de yoga nidra.

Le Yoga Nidra traditionnel suit des étapes spécifiques pour atteindre l’état semi-conscient profondément restaurateur. Voici les étapes typiques d’une pratique du Yoga Nidra.

1. Configurez votre espace

Il est important d’être aussi à l’aise que possible lors de la pratique du Yoga Nidra, alors aménagez votre espace comme vous le souhaitez pour vous détendre et vous installer.

Vous pouvez utiliser des accessoires comme un traversin de yoga sous votre dos ou vos genoux ou vous couvrir d’une couverture ou placer un oreiller sous votre tête. Ajustez-vous selon vos besoins afin d’être vraiment à l’aise lorsque vous vous allongez pour préparer votre pratique.

Adoucissez-vous confortablement dans un tapis de yoga, un canapé ou un lit afin que la position de votre corps ne vous distrait pas pendant votre pratique.

2. Créer un Sankalpa

Un sankalpa est une intention, et c’est quelque chose que vous utilisez probablement déjà dans votre pratique des asanas.

Apportez votre conscience à tout ce que votre cœur désire ou à ce que vous espérez gagner de cette pratique. Peut-être avez-vous l’intention de cultiver l’espoir ou la prospérité, ou peut-être que votre intention est simplement de vous détendre et de vous restaurer.

Quelle que soit votre intention pour la pratique, indiquez-la clairement dans votre esprit afin qu’elle puisse devenir le point central de votre méditation.

Sankalpa: Définir des intentions dans le yoga

3. Scannez votre corps

Cette étape est bien plus qu’un simple scan corporel. Cette étape de votre pratique du Yoga Nidra est destinée à vous faire entrer dans un état de Pratyahara (un retrait des sens). On pense que Pratyahara est la passerelle vers le subconscient et c’est la cible principale du Yoga Nidra.

Déplacez-vous donc systématiquement dans votre corps et ressentez chaque partie de celui-ci. Vivez les sensations de votre gros orteil droit jusqu’à votre petit orteil. Sentez vraiment vos hanches, votre torse et vos bras. Sentez votre gorge, votre menton, vos lèvres, votre nez, vos yeux et votre front.

Déplacez-vous sur tout votre corps et, ce faisant, détendez systématiquement chaque partie de votre corps comme vous le ressentez. Une fois que vous avez complètement détendu votre corps, laissez-le rester complètement détendu pendant que vous portez votre attention sur des parties plus subtiles de vous-même.

4. Attirez votre conscience sur votre respiration

Sentez les mouvements de votre respiration. Sentez votre corps respirer naturellement. Plongez dans la mécanique plus profonde de votre respiration. Où l’air entre-t-il dans votre corps ? Où sort-il ? Quelle est sa texture, sa température et sa vitesse ?

Faites l’expérience de la marée du prana qui coule à travers vous. En puisant plus profondément dans les subtilités de votre corps, vous vous déplacez de plus en plus loin dans des étapes plus profondes de Pratyahara.

Pendant que vous suivez le flux et le reflux de votre respiration, laissez son rythme vous bercer dans un état semi-conscient.

5. Prenez conscience de vos pensées et de vos sentiments

Devenez un observateur attentif et remarquez simplement les pensées et les sentiments au fur et à mesure qu’ils surviennent. Sans jugement, reconnaissez simplement ce qui vous passe par l’esprit, que ce soit consciemment ou non.

Évitez de vous attarder sur une pensée ou un sentiment qui surgit. Regardez simplement la cascade de pensées traverser votre esprit.

6. Expérimentez et observez

Prenez note de ce qui est ressorti de toute cette expérience. Prenez conscience de l’observateur conscient qui est toujours présent, quel que soit votre état émotionnel ou physique.

Connectez-vous à cette conscience supérieure qui habite en vous. Sentez comment cela vous relie à une plus grande conscience au-delà de vous-même.

7. Refaire surface en pleine conscience

Lorsque vous êtes prêt, revenez lentement et consciemment à un état de conscience accrue. Suivez votre propre rythme pour vous réveiller et vous réorienter dans votre vie éveillée.

Faites une pause pendant un moment pour réfléchir à votre sankalpa et trouver de la gratitude pour votre pratique avant de continuer votre journée.

Qu’est-ce que le Yoga Nidra ? La conclusion sur le sommeil yogique

La pratique du Yoga Nidra est sans aucun doute bénéfique pour le corps, la respiration et l’esprit. En pratiquant cette méditation apaisante, vous pourriez vous sentir plus reposé, alerte ou conscient.

Essayez la pratique et voyez comment vous vous sentez. Vous constaterez peut-être que Yoga Nidra est votre nouveau style préféré de méditation réparatrice et anti-stress.

A lire aussi: Yoga Nidra – Une pratique anti tristesse