6 Mudras Pour Approfondir son Pratique

Mudras ou le yoga des mains, ces anciens gestes symboliques peuvent être la clé pour renforcer votre connexion à votre pratique.
Nous voyons des fois des statues ou monuments d’anciens yogis, dieux et déesses assis en méditation et tenant leurs mains dans des différentes positions. Ou nous pouvons aller à un cours de yoga dans lequel le professeur nous encourage à nous asseoir en silence avec nos mains perchées sur nos genoux, les index touchant les pouces, et nous nous demandons : qu’est-ce que ces gestes de la main ont à voir avec la méditation ? Il s’avère, un peu.

Les Hasta Mudras, qui signifient littéralement sceaux, timbres ou gestes, sont des mouvements sacrés de la main qui sont utilisés depuis des milliers d’années dans de nombreuses traditions différentes pour approfondir sa pratique et éveiller le pouvoir du Divin.

Aujourd’hui, les Hasta Mudras continuent d’être des outils importants pour libérer de l’énergie (prana) et la diriger vers les zones du corps qui ont besoin de guérison. Chaque mudra a un objectif particulier et déplace l’énergie d’une manière spécifique dans tout le corps pour créer de subtils changements physiques, mentaux et émotionnels.

Par exemple, si vous entrez dans votre pratique de méditation en vous sentant agité ou anxieux, placer vos paumes face vers le bas sur vos cuisses calmera et ancrera généralement votre énergie. si vous vous sentez léthargique ou somnolent, un mudra de paumes vers le haut pourrait vous animer.

Nubia Teixeira, fondatrice de l’école de yoga et de danse Bhakti Nova, dit que nos mains sont une extension de nos cœurs et relient nos pensées et nos prières les plus intimes au monde extérieur : « C’est ainsi que nous tendons la main, touchons, exprimons, guérissons, travailler, cultiver, cuisiner, peindre, écrire, jouer de la musique et se tenir les uns les autres », écrit-elle dans son livre Yoga and the Art of Mudras.

Il est donc logique que Hasta Mudras puisse vous aider à orienter positivement vos pensées et vos actions pour apporter de la beauté dans votre vie et dans le monde qui vous entoure. Mudras peut vous aider à « évoquer la présence d’une grande déesse en vous afin qu’elle puisse vous renforcer physiquement, vous permettant de ressentir sa force et de faire écho à sa voix. Avec cette expérience personnelle imprimée dans votre cœur, vous avez alors le pouvoir d’être votre vrai toi fort », écrit Teixeira.

Le yoga, ainsi que le bouddhisme et d’autres traditions spirituelles, enseigne que toute réalité est composée de cinq éléments collectivement connus sous le nom de tattvas : la terre, l’air, le feu, l’eau et l’espace ( ou éther) – et que la relation entre eux informe sur le déroulement de toute vie cosmique. C’est une composition divine en jeu – ou, en cas de déséquilibre, en guerre – en chacun de nous.

Les mudras sont un outil précieux pour créer l’harmonie entre les tattvas internes et vous aident à vous concentrer sur n’importe quel aspect de votre vie qui vous semble difficile. Selon l’Ayurveda, la science sœur du yoga, chaque doigt de chaque main se connecte et équilibre un tattva différent. Ainsi, lorsque vous assumez un mudra, le bout de vos doigts crée un circuit énergétique qui connecte et stimule simultanément les éléments associés aux tattvas que vous souhaitez activer.

Le pouce, qui correspond au feu, offre la chaleur du souffle. Lorsque l’index (qui est lié à l’élément air) touche le pouce, il améliore le mouvement de la respiration dans tout le corps ; le majeur (espace ou éther) et le pouce augmentent ensemble l’espace; la connexion annulaire (terre)-pouce (également appelée Mudra de la terre) apporte un sentiment de stabilité; et enfin, le petit doigt (eau) se joignant au pouce peut améliorer la circulation.

Dans cet article, Nous vous proposons une pratique qui vous invite à explorer comment ces gestes de la main peuvent changer votre expérience du yoga asana, faire circuler le prana et peut-être éveiller un sens plus profond de la conscience de soi. On Commence par un rituel simple, l’offrande de fleur de lotus (main droite), qui est une salutation à l’akasha (éther), le plus subtil des éléments.

Invoquer l’éther avec ce mudra et réciter la prière qui l’accompagne tout en étant assis dans Half Lotus vous permet d’ouvrir un espace pour que les autres éléments se développent de manière créative.

1. Offrande de Fleur De Lotus

Une main fait le mudra l'offrande de fleur de lotus

Asseyez-vous en Ardha Padmasana (pose du demi-lotus) soit sur le sol, soit avec les hanches surélevées sur une couverture.
Croisez votre jambe droite devant vos hanches, en plaçant le haut de votre pied gauche sur le haut de votre cuisse droite. Placez votre pied droit sous votre genou gauche, en changeant de côté à des jours différents, parfois avec le pied droit en haut et d’autres fois le gauche.

Ce mudra, Alapadma, représente l’offrande d’une fleur de lotus entièrement épanouie, ou poola jada. Ouvrez grand vos mains, puis courbez doucement vos doigts pour créer une forme ronde comme les pétales d’une fleur de lotus.

Offrez silencieusement la prière suivante : « Avec de la gratitude dans mon cœur pour la bénédiction du devenir et pour la certitude de revenir, je me réfugie sur vos genoux éthérés, ô Mère, et je vous demande de bien vouloir me murmurer vos messages et de me permettre de prévoyez ce que vous voulez que je manifeste ».

2. Sarasvati Bijasana (Debout) Avec Kapittha Et Suchi Mudras

Une main fait le kapittha mudras
Main fait le geste de suuchi mudras

L’ambiance pour cette pose est la douceur. Il représente Sarasvati Devi, la déesse fluviale de la connaissance, de la musique et de l’art, apportant ses eaux d’inspiration pour calmer la douleur de la séparation.

MUDRAS

Commencez avec les deux mains en poings lâches. Avec la main gauche, formez la Mudra kapittha en posant le pouce contre le bout de l’index doucement. Cette pose représente Sarasvati Devi tenant le haut de son instrument céleste, la Vînâ. Utilisez votre main droite pour former Sushi Mudra avec l’index pointé vers l’extérieur et le pouce reposant sur le majeur, suggérant à Sarasvati Devi de pincer les cordes de Vînâ.

ASANA

Tenez-vous droit, les pieds légèrement écartés. Par plier les genoux, faites transférer le poids sur le pied gauche et croisez votre genou droit derrière votre genou gauche. Regardez sur votre côté gauche, pointant votre pied droit vers le ciel tout en vous asseyant un peu plus profondément dans vos hanches.

Cachez votre genou droit derrière votre gauche pendant que vous déplacez vos hanches de quelques centimètres vers la gauche. Ajoutez maintenant la position de vos bras et de vos mains : votre main gauche doit être alignée avec votre front, le bout de votre index pointant vers vous. Votre main droite flottera dans les airs, alignée avec votre hanche droite. Pointez l’index vers le centre du corps.

PRIERE

« Puis-je couler sur vos ruisseaux d’inspiration fluviale, tenus par vos mains de sagesse, et devenir capable d’apprécier votre art »

3. Sarasvati Bijasana (assise) avec Simhamukha et Sukachanchu Mudras

Une main fait la gesture simhamukha hasta mudras

Cette pose représente Sarasvati Devi apaisant nos âmes avec sa musique. Il nous bercera dans le souvenir et la réunion.

MUDRAS

Dans cette pose, la déesse tient sa veena avec des positions de main légèrement différentes. La main gauche forme Simhamulcha Mudra, le geste de la face de lion, avec le pouce et l’auriculaire pointés vers le haut. Pendant ce temps, les trois doigts: index, le majeur et l’annulaire pointent vers votre visage. La main droite est dans Sukachanchu Mudra avec tous les doigts encerclés comme une roue, le pouce et le majeur se touchant.

ASANA

Debout tout en tenant vos mudras, croisez votre pied droit devant votre gauche, en laissant n pouces entre les pieds. Pliez vos genoux et asseyez-vous sur votre talon ou votre pied gauche pendant que vous amenez votre genou gauche au sol. Croisez votre jambe droite au-dessus de la gauche. Répétez de l’autre côté.

PRIERE

« Je médite sur toi, Sarasvati Devi; ta lumière éveille mon intellect, ta beauté éveille mon cœur; ta voix me transporte dans la réalité divine. »

4. Utthita Hasta Padasana avec Bhramara Mudra

Une main fait la gesture bhramara mudras

Bhramari Devi est la déesse des abeilles. Cette posture fait appel directement à sa force et à sa puissance.

MUDRA

Prenez l’ongle de votre index à la base de votre pouce. Connectez le bout de votre majeur au bout de votre pouce, en étirant l’annulaire et l’auriculaire pour Bhramara, l’abeille mudra. La haute vibration d’une abeille, ses sons et ses effets sur notre environnement signifient que ce geste de la main est associé au chakra de la couronne et aux royaumes supérieurs.

ASANA

Tenez-vous debout avec votre poids uniformément réparti entre vos deux pieds et engagez Bhramara Mudra dans la main gauche, en gardant le bras détendu. Soulevez votre pied droit (option d’utiliser une ceinture pour le soutien), puis étirez votre jambe droite sur le côté. Gardez vos hanches égales et baissées pendant que vous soulevez votre jambe et trouvez votre équilibre. Ensuite, soulevez votre geste de la main d’abeille au-dessus de votre tête et déplacez votre regard vers votre main.

PRIÈRE

« Bhramari Devi, puis-je entendre vos doux sons subtils se répercuter sur mon chakra de la couronne et éclaircir mon esprit. Puis-je ouvrir mon chakra de la couronne et me connecter au plus haut, où je peux me souvenir de la création et canaliser la créativité ?

5. Ardha Parighasana avec Ardha Pataka Mudra

Une main fait le mudras ardhapataka hasta

Cette pose symbolise votre capacité à combler les différences et les distances et relie le spirituel au matériel.

MUDRA

Tenez vos paumes à plat, puis pliez votre annulaire et votre auriculaire vers l’intérieur tout en étendant votre index et les pointeurs des doigts. Ce mudra – Ardha Pataka (Aussi appelé demi-drapeau) – représente les rives d’une rivière coulante sur laquelle nous construirons notre pont.

ASANA

Mettez-vous à genoux en appuyant le dessus de vos pieds vers le bas. Pliez votre genou droit à un angle allant jusqu’à un degré, puis ouvrez-le sur le côté droit, en plaçant votre pied sur la terre avec vos orteils pointés vers la droite. Apportez vos deux mains dans la gesture Ardha Pataka, puis posez le coude droit sur votre cuisse droite et levez la main droite au niveau du cœur.

Levez votre bras gauche au-dessus de votre tête, paume vers le bas, en vous penchant plus profondément vers la droite. Vous pouvez regarder vers l’avant ou ajouter une légère touche en déplaçant votre regard vers le ciel. Pour une variation plus difficile, redressez votre genou droit, centrez votre talon droit sur la terre et pointez vos orteils vers le ciel.

PRIERE

« Puis-je être un pont pour ceux qui se sentent séparés de vous, Mère Divine. Puissé-je apporter la paix aux autres avec mes paroles et réconforter les autres avec mes actions. »

6. Anjaneyasana avec Pushpaputa Mudra

Deux mains composent le gesture Pushpaputa Mudra

Cette posture recueille les eaux de purification du royaume spirituel pour nettoyer les yeux et l’esprit.

MUDRA

Apporter les paumes à plat avec les doigts, puis pliez légèrement vos doigts pour former un bol. Apportez les bords extérieurs des deux mains en touchant. Cette mudra est de donner et en même temps de recevoir ; cela veut dire une « poignée de fleurs ». Pendant que vous le tenez, imaginez que vous inspirez et que vous amenez la lumière dans votre cœur via vos mains. En expirant, ça va offrir la lumière de votre cœur au monde.

ASANA

Cette pose porte le nom de Hanuman en tant qu’Anjaneya, le fils d’Anjani, une belle Apsara (danseuse céleste). Cette expression apporte un embellissement plus féminin à l’asana d’Hanuman et honore la beauté d’Anjani. Agenouillez-vous, puis avancer le pied gauche en alignant le genou gauche sur le talon. Continuer par Abaisser les hanches à une basse fente tout en amenant less mains à Pushpaputa Mudra. Pliez légèrement le dos pour ouvrir votre cœur vers le ciel.

PRIÈRE

« En inspirant, je reçois l’abondance. En expirant, je donne de la générosité »